Des parents ont vendu leur fille de 17 ans via un réseau social.

Au 21e siècle, nous sommes habitués à penser que tout ce qui nous entoure est civilisé et culturel. Par conséquent, lorsque nous entendons des histoires de la vie, rappelant la vie médiévale, nous sommes involontairement horrifiés.

Cependant, l’histoire que nous voulons vous raconter s’est produite assez récemment, ce qui la rend encore plus effrayante.

L’essentiel de l’histoire est qu’une certaine famille du Soudan du Sud a organisé une vente aux enchères sur le réseau social Facebook, où elle a mis en vente sa fille de 17 ans. Oui, oui, vous avez bien entendu, ils ont mis en vente leur propre fille de 17 ans !

6 hommes se disputaient le droit de posséder une fille, et l’un d’eux était un haut fonctionnaire. Soit dit en passant, il a revendiqué un adolescent de 17 ans avec un zèle particulier, affirmant qu’il connaissait la famille depuis longtemps et, disent-ils, avait promis d’épouser la jeune fille même lorsqu’elle était très jeune.

photo source: interesnyefakty.org

D’une manière générale, cet homme a offert à la famille inhabituelle un prix de 250 vaches.

Cependant, malgré le prix plutôt impressionnant selon les normes locales, la vierge est allée à un autre « acheteur » – Kok Alat. Le fait est qu’Alat a offert 500 vaches pour une fille de 17 ans, en ajoutant 3 voitures et 7,5 mille euros en plus.

En même temps, il faut ajouter que Coca Alata a déjà 9 épouses.

Ainsi, au 21e siècle, la vente d’une personne par le biais d’un réseau social a eu lieu. Les militants des droits de l’homme qualifient cela d’absurdité, mais apparemment, l’affaire n’est pas allée au-delà de la « préoccupation ».

Like this post? Please share to your friends:

Videos from internet

Related articles: