Amitié à distance : un pingouin parcourt des milliers de kilomètres chaque année pour voir son sauveur.

En 2011, le Brésilien Juan Pereira de Souz a guéri un pingouin après avoir plongé dans une marée noire.

En 2011, João Pereira de Souz, maçon de profession de 71 ans mais pêcheur de vocation, a retrouvé un pingouin épuisé sur une plage près de la ville de Rio de Janeiro.

On aurait dit que l’animal était pris dans une nappe de pétrole dans l’océan et mourait progressivement, tout était recouvert d’un liquide visqueux sombre. L’homme a emmené le bébé chez lui et s’en est occupé jusqu’à ce qu’il se rétablisse complètement. Après cela, Dindim (Juan a donné un tel surnom à l’animal) a été libéré. Et l’homme a continué à vivre sa vie normale.

Mais à quel point il a été surpris après quelques mois lorsqu’il a vu les Dindim adultes près de sa maison. Le pingouin était en parfaite santé et ne voulait aller nulle part.

Désormais, chaque année de juin à février, le pingouin passe avec son sauveur, puis retourne sur son lieu d’habitat naturel, les côtes argentine et chilienne.

Le pingouin n’aime pas être avec les gens, à l’exception de son sauveur. Elle fait très confiance à l’homme, monte sur ses genoux, elle permet même à l’homme de la laver. Peut-être que le pingouin considère l’homme comme un membre de sa famille. Il est particulièrement frappant que, voyant son sauveur, l’oiseau remue la queue de toutes ses forces et pousse un cri joyeux. Tout comme un chien.

Like this post? Please share to your friends:

Videos from internet

Related articles: